Si vous cherchez à développer votre stratégie de prospection commerciale, l’InMail LinkedIn va vite devenir indispensable à votre activité.

Plus efficace qu’un email classique ou qu’une simple demande de connexion, l’InMail est un outil uniquement accessible en souscrivant à LinkedIn Premium.

À moins de bénéficier d’un essai gratuit, cela représente donc un coût parfois conséquent pour de jeunes entreprises.

Pour autant, il y a de fortes chances que leur utilisation vous permette de déverrouiller très rapidement de nouvelles opportunités business.

À condition de savoir vous y prendre et d’en manier toutes les subtilités.

Qu’est-ce qu’un InMail ? À quoi sert-il et comment le rédiger ?

Allez jusqu’au bout de notre guide pour devenir incollable sur le sujet.

Qu’est-ce que le LinkedIn InMail ?

Les InMails de LinkedIn sont une fonctionnalité réservée aux membres de LinkedIn Premium.

Grâce à eux, vous pouvez directement contacter quelqu’un qui ne fait pas partie de vos relations, sans avoir à lui envoyer de demande de connexion.

C’est un outil particulièrement adapté à la prospection commerciale ou au recrutement qui comporte des inconvénients, comme des avantages.

A combien d’InMails ai-je le droit ?

Tout dépend de l’abonnement que vous avez sélectionné. Voici les limites mensuelles fixées par LinkedIn, par type de compte premium :

  • Carrière Premium: 5
  • Premium Business: 15
  • Sales Navigator : 20
  • Recruiter Lite : 30
  • Sales Navigator Teams : 30
  • Sales Navigator Enterprise : 50
  • Recruiter Professional : 100
  • Recruiter Corporate : 150

Pour connaître le nombre de crédits restants sur votre abonnement, voici les étapes à suivre :

  • Cliquez sur l’icône de votre profil, en haut de votre feed LinkedIn
  • Sélectionnez “Accéder à mon Premium” dans le menu déroulant.
  • Sous la section InMail, vous pourrez consulter le nombre de crédits InMail disponibles.

Les avantages d’un InMail

Si vous cherchez à contacter des personnes qui collent à votre persona et obtenir une réponse dans un court laps de temps, l’InMail est la solution qu’il vous faut. Voici les avantages :

  • La possibilité de contacter n’importe qui : grâce aux InMails, vous pouvez envoyer un message direct à tous les utilisateurs LinkedIn du réseau. Ce n’est pas le cas avec la version gratuite.. Vous pouvez joindre un destinataire de 3e niveau (aucune relation en commun) sans avoir à passer par une demande de connexion préalable.
  • Un outil plus efficace qu’un email classique : si vous avez l’email de votre contact, vous serez probablement tenté de privilégier ce canal de communication. Pour autant, si votre destinataire n’a jamais entendu parler de vous, vous risquez fort de finir à la corbeille ou dans les messages indésirables. Un InMail vous permet de cibler précisément une personne et d’améliorer votre visibilité. D’après LinkedIn, un InMail est 2,6x plus efficace qu’un email ou qu’un coup de téléphone.

  • Un accès aux statistiques de vos InMails : en monitorant l’efficacité des messages envoyés, vous pouvez en optimiser le contenu. Nous vous détaillerons comment faire dans le paragraphe suivant.
  • Les crédits récompenses InMail : vous recevez un crédit InMail retour pour chaque message envoyé bénéficiant d’une réponse dans les 90 jours.

Même si l’InMail a beaucoup d’avantages, LaGrowthMachine propose un système un peu différent : dans l’outil, vous avez la faculté d’envoyer un message en deux temps. Dans un premier temps, vous allez simplement visiter le profil de votre lead, ce qui aura pour effet de le trigger. Dans un second temps, vous lui enverrez une invitation d’ajout au réseau avec ou sans note. Et dans un dernier temps vous pouvez lui envoyer un message et toutes les relances nécessaires, en messages directs.

Cette approche est beaucoup plus personnelle et obtient de bien meilleurs résultats, sans compter que vous pouvez l’automatiser et le répliquer à grande échelle en seulement quelques clics !

Les limites d’un InMail

Si l’InMail est efficace pour accélérer la prise de contact, il n’empêche que la solution comporte quelques limites à prendre en compte :

  • Le prix : pour une entreprise qui débute, le prix de l’abonnement LinkedIn Premium peut être vite rédhibitoire. Comptez de 34,7 € (5 InMails par mois) à 124 € par mois (30 InMails par mois) en fonction de la formule choisie.
  • La limitation d’envois : vous venez de le constater, ce n’est pas parceque vous avez payé que vous avez accès à un nombre d’InMails illimité. Chaque mois, ce nombre est déterminé en fonction de l’abonnement auquel vous avez souscrit. Vous pouvez uniquement racheter des crédits supplémentaires en souscrivant à l’abonnement Recruiter Corporate, sur devis.
  • L’opt-out : Il est possible lors du paramétrage de votre compte de décocher la possibilité de recevoir des InMails. Dans ce cas, personne ne pourra vous contacter de cette manière, qu’il ait souscrit à un abonnement payant ou non.
  • La mention “sponsorisé” : un InMail comportera forcément la mention “Sponsorisé”. Bien que le monde BtoB soit rompu à l’exercice de la promotion de posts, le terme entraîne indubitablement une notion de méfiance quant à cette approche… d’où l’intérêt d’opter pour une variante un peu plus naturelle comme ce que nous proposons avec LaGrowthMachine.

À quoi sert l’InMail de LinkedIn ?

Avoir recours aux messages sponsorisés InMail peuvent vous aider dans des situations diverses.

Grâce aux fonctionnalités de recherche avancées des différents abonnements payants, à découvrir en détails dans cet article dédié aux avantages de LinkedIn Premium, vous êtes sûrs de cibler la bonne personne.

Si vous ciblez la bonne personne, vous avez toutes vos chances d’obtenir une réponse rapide de la part de votre destinataire, que ce soit :

  • En tant que recruteur : vous pouvez ainsi contacter n’importe quel candidat qui vous semble avoir le profil idéal.
  • En tant que candidat : à l’inverse, vous pouvez étudier précisément les entreprises qui recrutent en ce moment et obtenir le profil LinkedIn du RH en charge du recrutement. C’est une jolie façon de prouver votre détermination pour avoir le poste (en plus de montrer que vous maîtrisez déjà les outils digitaux).
  • En tant que sales ou marketeur : une fois que vous avez identifié les bons prospects et leurs besoins, vous pouvez les contacter en leur envoyant un message InMail bien travaillé.

En parlant de bien travailler un InMail, voyons voir les bonnes pratiques.

Ce qu’il faut faire pour bien rédiger un InMail

Avec plus de 700 millions d’inscrits sur la plateforme, on vous laisse imaginer le nombre d’InMails envoyés chaque semaine.

Qu’ils servent à étayer votre stratégie de social selling, à renforcer votre personal branding, à trouver un poste ou un candidat, ils doivent dans tous les cas être rédigés de sorte à vous permettre de vous démarquer de la masse.

Voici quelques astuces pour ne pas finir à la poubelle.

Soignez l’objet

Les InMails vous permettent de renseigner une ligne d’objet introduisant votre message. C’est le premier niveau de lecture de votre interlocuteur.

Chez LaGrowthMachine, nous vous recommandons de rester très sobre et direct sur ce type de canal, où l’approche est beaucoup plus simple que par un email par exemple. Cependant, pour obtenir de meilleurs résultat, le mieux est d’opter pour du multicanal, comme la séquence ci-dessous :

fez

Il est capital de le soigner, sans quoi votre destinataire risque fort de le placer directement à la poubelle :

  • Personnalisez l’objet du mail : employez le prénom ou le nom de votre interlocuteur. C’est tout bête, mais vous pouvez augmenter votre taux d’ouverture de 50% en utilisant cette astuce
  • Soyez impactant : expliquez en quelques mots pourquoi vous contacter la personne. Suscitez son intérêt en titillant ses besoins dès le début.
  • Utilisez des emojis : faites attention, si l’emoji est très apprécié par les startups et les agences, il est parfois considéré comme futile voire réducteur par d’autres personnes. Soyez sûrs de vous avant d’en utiliser.

Soyez direct et concis

Plus votre message est court, mieux c’est. Le temps d’attention est de plus en plus réduit.

Vous n’avez pas envie de perdre une belle opportunité parce que vous vous êtes noyés dans des circonvolutions inutiles.

  • Utilisez des mots-clés dès le début de votre message
  • Utilisez les informations récoltées sur votre interlocuteur pour retenir son attention.
  • Identifiez et exploitez ses pain points ou ses besoins.
  • Aérez vos paragraphes pour faciliter la lecture sur mobile

Brisez la glace en partageant vos expériences communes

Vous avez lu un post LinkedIn publié par votre interlocuteur qui raconte ses difficultés actuelles ? Vous avez côtoyé une personne commune ? Vous avez fait votre collège au même endroit ? Votre cover photo LinkedIn est issue du même template Canva ?

Tous les prétextes sont bons pour briser la glace et capter l’attention de votre destinataire.

N’en abusez pas non plus, vous n’êtes pas au café du coin.

Soyez naturel

Personne n’aime lire des textes formatés ou trop scolaires.

Bannissez les formules qui donnent l’impression que vous êtes en train de rédiger un acte notarial, soyez-vous même.

Plus votre ton est enthousiaste et naturel, plus vous aurez d’espoir de créer un affect avec votre prospect et donc de démarrer la conversation sur le bon pied.

N’oubliez pas d’inclure un Call To Action

Une fois que vous avez ouvert le dialogue, n’oubliez pas votre objectif principal.

  • Si vous êtes en pleine prospection BtoB, renvoyez votre interlocuteur vers une ressource spécifique qui répond à ses besoins, invitez-le à un webinaire, faites-lui découvrir vos offres…
  • Si vous êtes recruteur, proposez-lui de découvrir votre offre d’emploi, une fois que vous lui aurez expliqué pourquoi son profil vous a intéressé.
  • Si vous êtes candidat, joignez votre CV, un book photo, votre site Internet, un wordpress contenant vos réalisations passées…

Ce qu’il ne faut PAS faire pour rédiger un InMail

Maintenant qu’on vous a montré comment écrire un bon message InMail, déroulons les choses à ne surtout pas faire, qui risquent d’entacher votre réputation ou votre visibilité :

Utiliser des templates d’InMail

Vous n’êtes pas le seul à chercher des conseils sur la rédaction des messages sponsorisés sur LinkedIn.

Par conséquent, il y a fort à parier que les templates (en anglais ou en français) que vous comptiez utiliser le seront également par de nombreux autres personnes de votre secteur.

A force, cela finit par se remarquer. Vous perdrez donc en crédibilité.

Exploiter le même contenu d’InMail à chaque envoi

LinkedIn is watching you. Si vous envoyez le même message à quelques personnes, passe encore.

Mais si vous démultipliez l’InMail à grande échelle (plusieurs centaines de personnes), LinkedIn va s’en apercevoir et vous catégoriser comme spammeur.

Vous deviendrez donc une cible pour l’algorithme du réseau social BtoB qui fera tout pour diminuer votre visibilité. Il n’y a pas pire conséquence pour votre prospection commerciale.

Là encore, l’ultra personnalisation de notre outil grâce à notre système de variable s’avère être intéressant !

variables LGM
Ces variables vous permettent d’adapter vos templates généraux grâce à des data souples, obtenues grâce à la fonctionnalité d’enrichissement de LaGrowthMachine

Envoyer des messages groupés

C’est une évidence, mais sait-on jamais. Personne, et on pèse nos mots, n’aime être pris à parti dans un message groupé.

En plus de prouver que vous n’avez absolument pas personnalisé le corps de votre message, vous démontrerez en sus que vous êtes dans une optique de mass-mailing.

C’est un signe de nonchalance, voire de non-professionnalisme évident pour votre interlocuteur.

Imaginez l’espace d’un instant recevoir un email dans lequel sont en copie tous vos confrères et concurrents, vous proposant le même service. Pas terrible, n’est-ce-pas ?

Nous avons désormais terminé de voir ensemble les astuces et conseils pour rédiger un bon InMail.

En quelques minutes, vous êtes devenu un expert de la rédaction d’InMails.

Si vous manquez d’inspiration, voici quelques exemples efficaces d’InMails qui pourraient vous aider à démarrer.

Exemples efficaces d’InMails

Il existe de très nombreuses façons d’utiliser les InMails.

Le plus simple est encore de vous montrer comment exploiter au mieux l’outil, par problématique.

N’hésitez pas à vous servir de nos exemples comme base d’envoi, sans oublier de toujours personnaliser le corps du message et l’objet en fonction de votre interlocuteur.

Inviter quelqu’un à votre événement

Objet : {PRENOM}, tu es invité à notre webinaire gratuit sur {SUJET} 📅

Corps du texte : Hello {PRÉNOM} et enchanté !

J’ai vu dans ton dernier post LinkedIn que tu avais du mal à trouver la solution pour propulser tes campagnes sur {SUJET}.

Ça tombe bien, notre prochain webinaire est justement consacré à cette problématique. On consacrera les 20 dernières minutes à répondre aux questions des participants.

Nos invités ont déjà tous fait leurs preuves dans le milieu :

🎤 {INVITE1} de {BOITE1}

🎤 {INVITE2} de {BOITE}

🎤 {INVITE3} de {BOITE3}

Le webinaire aura lieu le {date}, à {horaire}.

Tu peux prendre tes places gratuites ici : {URL}

En espérant te retrouver lors du webinaire,

{SIGNATURE}

Mise en avant d’un contenu spécifique

Objet : {PRENOM}, ce livre blanc sur {SUJET} va répondre à toutes tes questions

Corps du texte : Hello {PRÉNOM} et enchanté !

J’ai vu dans ton dernier post LinkedIn que tu avais du mal à trouver la solution pour propulser tes campagnes sur {SUJET}.

Chez {SUPERBOITE}, nous avons écrit un livre blanc qui te permettra de trouver toutes les réponses à tes questions.

Tu peux le télécharger ici.

D’ailleurs, si je peux t’aider à répondre à quelques questions rapides sur ce domaine, n’hésite pas !

Au plaisir d’échanger,

{SIGNATURE}

Contacter un candidat potentiel

Objet : {NOM}, votre profil intéresse {SOCIETE} ⭐

Corps du texte : Bonjour {NOM} et enchanté !

J’ai parcouru votre profil LinkedIn et vos derniers posts. Il semblerait que vous soyez incollable en matière de {SUJET}.

Pour présenter rapidement {SOCIETE}, nous sommes en pleine croissance à l’international. Nous avons déjà réalisé {SUCCES 1} ou encore {SUCCES 2} pour de beaux clients, comme {REFERENCE 1} ou {REFERENCE 2}.

Vous semblez avoir toutes les qualités requises pour répondre à nos problématiques actuelles, dont {PROBLEMATIQUE}.

Je me permets donc de vous rediriger vers notre offre d’emploi, que vous pourrez trouver ici : {URL OFFRE D’EMPLOI}

N’hésitez pas à revenir vers moi pour me poser toutes les questions sur l’offre en question.

Merci,

{SIGNATURE}

Contacter un recruteur pour une offre d’emploi

Objet :  Le poste de {TITRE} est fait pour moi 🤩

Corps du texte : Bonjour {NOM} et enchanté !

LinkedIn m’a recommandé votre offre d’emploi pour {TITRE POSTE}. Je me suis renseigné sur votre entreprise et j’ai cerné les problématiques suivantes :

👉 {PROBLEMATIQUE 1}

👉 {PROBLEMATIQUE 2}

👉 {PROBLEMATIQUE 3}

Mon cursus et mon expérience pourraient coller à votre recherche de candidat idéal.

Je me permets donc de vous rediriger vers mon site personnel qui détaille quelques-unes de mes réalisations passées : {URL SITE PERSONNEL}

J’espère avoir suscité votre intérêt et pouvoir vous rencontrer rapidement lors d’un entretien physique ou virtuel.

Merci,

{SIGNATURE}

Conclusion

Maintenant que vous avez appris tous les trucs et astuces pour envoyer des InMails sur LinkedIn, il est temps de les intégrer à votre stratégie de développement.

Que vous soyez en pleine prospection commerciale ou en phase de recrutement, vous pouvez gagner un temps considérable en automatisant l’envoi de vos messages.

LaGrowthMachine est l’outil idéal pour mettre en place d’excellents scénarios de prospection.

Notre solution s’occupe d’automatiser toutes les tâches chronophages pour vous permettre de vous concentrer sur l’affinage de vos techniques de copywriting.

L’efficacité est prouvée : vous multiplierez par 3,5x votre taux de réponse. Profitez de nos 14 jours d’essai gratuit pour essayer !