La dernière fois, nous avons expliqué ce que sont les soft bounces, pourquoi ils se produisent et comment les gérer. Cette fois-ci, penchons nous sur le hard bounce.

Les hard bounces, c’est le cauchemar de tout spécialiste du growth marketing ou de tout vendeur qui se soucie de la réputation de son entreprise.

Le fait de devoir gérer des hard bounces a un impact considérable sur le taux de délivrabilité de vos campagnes e-mails B2B et peut ralentir le développement de votre entreprise.

Mais que sont les hard bounces ? Qu’est-ce qui les provoque ? Et comment pouvez-vous les éviter et/ou les corriger ?

Nous allons répondre à ces questions dans cet article.

Qu’est-ce qu’un hard bounce ?

En termes simples, un hard bounce est un e-mail qui est définitivement non distribuable. Cela signifie qu’il n’y a aucun moyen pour votre e-mail d’atteindre sa destination. C’est différent du soft bounce qui est un e-mail qui est renvoyé à l’expéditeur en raison d’un problème temporaire , tel qu’une boîte aux lettres pleine ou un délai d’attente du serveur.

hard bounce email not found
exemple de hard bounce

Cela peut se produire pour diverses raisons. C’est peut être une adresse e-mail invalide et ça peut aller jusqu’au blocage de vos e-mails par le serveur du destinataire (c’est pourquoi il faut mettre en place une stratégie de warm-up).

Dans tous les cas, vous devez prendre les hard bounces au sérieux car ils sont une indication directe que quelque chose ne va pas avec les adresses e-mail des destinataires ou votre propre réputation email. Et cela a une énorme influence sur la délivrabilité de vos emails.

Qu’est-ce qui provoque un hard bounce ?

Un email “bounce” généralement lorsque vous tapez une adresse email inexistante.

Si vous utilisez LaGrowthMachine, vous savez pertinemment que cela est presque impossible car notre outil d’enrichissement des prospects s’assure que toutes les adresses e-mail sont valides avant de les ajouter à votre base de données.

Accrochez-vous, cela va devenir technique !

enrich your leads
Enrichissement de LaGrowthMachine

Nous envoyons un ping au serveur demandant “est-ce que cet email est dans votre base de données ?” et ensuite nous attendons une réponse.

Si le serveur est configuré pour utiliser une configuration “Catch-All”, il va littéralement “tout attraper”, ce qui signifie qu’il répondra toujours “Oui, l’e-mail est bien dans ma base de données”.

Le problème est que même si l’adresse e-mail n’existe pas, il répondra toujours positivement. Vous enverriez donc des e-mails à une adresse qui n’existe tout simplement pas, ce qui va provoquer un bounce.

Par conséquent, si le serveur est en mode “catch-all”, nous ne serons pas en mesure de valider l’adresse e-mail.

Nous avons conçu LaGrowthMachine pour ne jamais donner une adresse email invalide. Dans le cas des serveurs catch-all, nous ne fournirons pas de données sauf si vous le demandez spécifiquement.

Sinon, le fournisseur d’accès Internet (FAI) d’un destinataire peut rejeter votre e-mail pour diverses raisons.

Celles-ci incluent :

  • Une adresse e-mail non valide : Un hard bounce peut être causé par une adresse e-mail qui n’existe pas.
  • Domaine/IP bloqué : Votre domaine a été bloqué par le FAI pour une raison quelconque.
  • Filtres anti-spam : La plupart des FAI ont des filtres anti-spam configurés spécifiquement pour détecter et rejeter certains types de contenus suspects avant qu’ils ne puissent atteindre la boîte de réception de leurs clients.
  • Erreurs d’expéditeur non autorisé : L’adresse est non autorisée auprès du serveur de messagerie du FAI pour des raisons de sécurité.
  • L’adresse e-mail est associée à un compte fermé : Le compte a été fermé, supprimé ou suspendu.
  • Le nom de domaine de l’email n’existe pas : Il n’existe pas ou est inactif.

Pourquoi les hard bounces sont-ils mauvais pour vos campagnes emailing ?

Les hard bounces sont le signe que quelque chose ne va pas dans vos campagnes emailing.

Non seulement ils font directement baisser vos taux de délivrabilité mais ils indiquent également aux FAI que vos e-mails peuvent contenir du contenu malveillant.

Cela signifie que les FAI commenceront à rejeter vos e-mails même s’ils ne contiennent pas de contenu malveillant. Sans vouloir vous effrayer, cela signifie également que votre nom de domaine, même si c’est un nom de domaine personnalisé et votre sender score seront endommagés.

En bref, vous ne devez jamais prendre les hard bounces à la légère et vous devez les traiter dès que vous les remarquez.

Voyons maintenant comment éviter les hard bounces.

Obtenez 3.5X plus de leads !

Vous cherchez à améliorer les performances de votre service commercial ? LaGrowthMachine vous permet de générer en moyenne 3.5 X plus de leads tout en gagnant un temps fou sur tous vos process.

En vous inscrivant aujourd’hui, vous bénéficiez d’un essai gratuit de 14 jours pour tester notre outil !

Testez gratuitement !

Comment puis-je éviter les hard bounces ?

Tout d’abord, si vous recevez un hard bounce ou une alerte spam, interrompez immédiatement votre campagne emailing vers ces adresses et essayez d’en savoir plus.

Sinon, le moyen le plus efficace d’éviter les hard bounces est de vous assurer que votre liste d’emails est à jour.

Mais comment on fait ? Ne vous inquiétez pas, c’est facile.

Utilisez un outil de vérification des e-mails

Vous pouvez utiliser un vérificateur d’emails et il en existe beaucoup sur le marché :

  • MailerCheck : Il utilise une combinaison de plusieurs tests et algorithmes pour valider rapidement de grandes bases de données d’emails. Ils offrent : Une vérification d’emails en vrac et unique, des données clés sur les clients, une API de vérification en temps réel, etc.
  • ZeroBounce : Cet outil puissant utilise plusieurs processus de vérification et dispose d’un large éventail d’intégrations. Il offre des fonctionnalités telles que : Vérification en vrac, API en temps réel, validation SMTP, et plus encore.
  • NeverBounce : L’un des meilleurs services de vérification d’e-mails. Neverbounce offre une API puissante qui peut traiter des millions d’e-mails en quelques minutes. Il présente également les caractéristiques suivantes : Vérification de la syntaxe des adresses e-mail, Analyse instantanée des rebonds, et Vérification des e-mails en vrac.
MailerCheck Reviews 2023: Details, Pricing, & Features | G2
Logo MailerCheck

Il ne s’agit là que de trois des nombreuses options disponibles sur le marché qui offrent d’excellentes fonctionnalités. Ces solutions vont vous aider à valider les adresses e-mail de vos prospects et à réduire les risques de bounces.

Prenez soin de votre sender score et de la réputation de votre email

Un excellent moyen d’éviter les hard bounces est d’apporter une attention particulière de votre sender score et de votre réputation email.

Vous pouvez nuire à votre réputation si vous ne faites pas attention. Les FAI peuvent commencer à rejeter vos e-mails s’ils pensent que vous envoyez du contenu malveillant ou spam.

Veillez à créer votre propre domaine de messagerie personnalisé et à suivre les meilleures pratiques en matières de copywriting. Commencez par respecter la loi CAN-SPAM. Sécurisez aussi votre système de messagerie en utilisant les trois technologies email SPF, dkim et dmarc.

Veillez également à utiliser des protocoles d’authentification et de cryptage lors de l’envoi d’e-mails. Cela aide les FAI à reconnaître que votre e-mail provient d’une source fiable et non d’une source malveillante.

Enfin, gardez à l’esprit que le blocage des FAI peut provoquer des hard bounces ; il est donc important de surveiller votre nom de domaine de près. Si vous remarquez des blocages, contactez le FAI pour les résoudre rapidement.

Développez un processus de suivi et de suppression des hard bounces

Une autre solution consiste à développer un processus de suivi et de suppression des hard bounces de votre liste d’e-mails.

Par exemple, créez un système de notification qui signale tous les e-mails qui “bounces”, puis demandez à votre équipe d’assistance de les examiner.

Une fois qu’ils sont identifiés comme des hard bounces, vous pouvez alors supprimer les e-mails correspondants de votre liste.

Optez pour le multicanal

lagrowthmachine multichannel workflow

Grâce au marketing aujourd’hui, vous pouvez désormais toucher vos clients par le biais de plusieurs canaux. Et nous irons même jusqu’à dire que c’est une nécessité de le faire.

Investissez dans un outil d’automatisation de la prospection tel que LaGrowthMachine qui vous permettra d’envoyer des campagnes multicanaux : LinkedIn, Email, et Twitter.

De cette façon, même si un canal échoue (dans ce cas, l’email), vous pourrez toujours atteindre vos clients via d’autres canaux et réduire les chances de hard bounces.

Nous avons même créé un bloc d’action spécifique qui traite de cette question :

Ajoutez la condition “If Bounced” à votre campagne

Points essentiels à retenir

Si vous ne prenez pas de mesures pour éviter les hard bounces, vous vous privez de nombreux prospects et, surtout, vous mettez à mal la réputation de votre email. La mise en place de quelques bonnes pratiques peut vous aider dans votre stratégie email marketing et CRM.

L’utilisation d’un email checker est un excellent début et garantit que les adresses e-mail de vos prospects sont valides et fiables.

Lorsque cela a été mis en place, assurez-vous de développer un processus de suivi et de suppression des hard bounces.

Enfin, n’oubliez pas les campagnes multicanaux. L’utilisation de plusieurs plates-formes vous permet de réduire les risques de soft bounce et hard bounce et de vous assurer que vos e-mails atteignent leurs destinataires.

Et comme toujours, si vous avez besoin d’un peu d’aide pour démarrer, nous sommes toujours là pour vous aider.

Prenez contact avec nous dès aujourd’hui !